Promouvoir la responsabilité sociale pour améliorer les résultats - Blog en direct & webcast



Événement terminé. Revivez les débats ci-dessous.

Il y a un an, les mouvements populaires qui ont parcouru le globe montraient avec force que les citoyens attendaient de leurs gouvernants qu'ils rendent compte de leur action. L'accès accru des populations à de nouveaux moyens de communication, par l'intermédiaire de la téléphonie mobile ou des réseaux  sociaux, ouvre de nouvelles possibilités d'interaction par lesquelles les citoyens peuvent donner leur opinion sur les performances de leurs gouvernements.

La Banque mondiale sait  quant à elle que la participation et la voix des citoyens constituent des éléments déterminants pour la réussite des efforts de développement.

Dans son discours du 6 avril 2011 à l'Institut Peterson, le président de la Banque mondiale a évoqué la nécessité d'un nouveau contrat social pour « démocratiser le développement ». En effet, les actions sur la responsabilité sociale contribuent à améliorer les responsabilités internes et à instaurer une collaboration constructive entre les citoyens et leurs gouvernements, ce qui vient renforcer l'efficacité du développement.  

De fait, on assiste à l'essor de mécanismes destinés à évaluer le fonctionnement des pouvoirs publics par les populations : aux Philippines, afin de permettre aux citoyens de contrôler l'état du secteur de l'éducation, un service en ligne (CheckMySchool.org) fournit, sous la forme d'une carte interactive, des informations sur la situation des écoles publiques du pays ; en Ouganda, pour réduire la mortalité infantile, on demande aux populations de renseigner des fiches de performances sur les services de soins ; en République démocratique du Congo, les autorités gouvernementales et municipales rendent leurs budgets publics, et les citoyens peuvent savoir ainsi où va leur argent.

Mais quel soutien apporter à la société civile et aux gouvernements pour pérenniser ces initiatives ? Cette question sera au cœur de la discussion que nous consacrons au programme d'action pour la responsabilité sociale.

La session sera animée par Caroline Anstey, directrice générale de la Banque mondiale, et nous vous invitons vivement à y prendre part.

Avec la participation de :
- Robert Zoellick | Président, Banque mondiale
- Maya Harris | Vice-présidente, Programme pour la démocratie, les droits et la justice, Fondation Ford
- Laila Iskandar Kamel | Directrice générale, Community and Institutional Development Group, Égypte
- Corazon « Dinky » Juliano Soliman | Ministre des Affaires sociales et du Développement, Philippines
- Sam Worthington | Président-directeur général, InterAction

Donnez votre avis et, le 19 avril, suivez notre blog en direct (#wblive et #wbsocialacct).


Video Platform Video Management Video Solutions Video Player