Débat : le financement mondial de la lutte contre le VIH/SIDA - Blog en direct et webcast



Lundi 23 juillet 2012

De plus en plus d’éléments viennent aujourd’hui confirmer les effets de la crise économique mondiale sur l’aide au développement. C’est pourquoi, à l’heure d’allouer et d’utiliser cette aide, il est primordial de faire preuve de la plus grande efficacité. Pour que l’ensemble des parties prenantes concernées — pouvoirs publics, organismes de développement, organisations de la société civile, associations de personnes atteintes du VIH/SIDA, etc. — puissent exploiter au mieux les fonds dédiés au développement, elles doivent être dotées des meilleures connaissances et informations actuellement disponibles.

Dans le cadre de la XIX19e Conférence internationale sur le SIDA, qui se tiendra à Washington du 22 au 27 juillet 2012, la Banque mondiale, l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et la revue The Lancet se sont unis pour organiser un débat consacré aux financements mondiaux alloués à la lutte contre le VIH/SIDA le lundi 23 juillet 2012, de 18h30 à 20h30, au siège de la Banque mondiale.

« La poursuite du financement de la lutte contre le SIDA constitue, pour les donateurs comme pour les pays, un investissement judicieux, même dans un contexte caractérisé par des ressources limitées » : c’est pour ou contre cette motion que les panelistes se sont prononcé.

Avec la participation de :
- Richard Horton | Rédacteur en chef, The Lancet (modérateur)
- Jeffrey Sachs | Économiste et directeur de l’Institut de la Terre, Université Columbia (EN FAVEUR de la motion)
- Michel Sidibé | Directeur exécutif, ONUSIDA (EN FAVEUR de la motion)
- Roger England | Président, Health Systems Workshop, Grenade (CONTRE la motion)
- Mead Over | Chargé de recherche senior, Center for Global Development (CONTRE la motion)
- David Serwadda | Doyen, Faculté de Médecine de l’Université Makerere, Ouganda (remarques récapitulatives)


Video Platform Video Management Video Solutions Video Player